Passer la navigation

Récentes nouvelles en matière de logistique

Nous avons dû composer avec les effets d’Omicron pendant le premier trimestre de 2022. Les répercussions sur la main-d’œuvre ont été ressenties à tous les niveaux de la chaîne d’approvisionnement, des chauffeurs jusqu’aux ouvriers qui travaillent sur les quais, et ces effets ont été amplifiées par l’augmentation des volumes dans tous les moyens de transport à travers le monde en janvier et en février. Ces volumes ont quelque peu diminué par rapport aux volumes records précédents, mais la chaîne d’approvisionnement continuera sans doute d’être soumise à toutes sortes de défis, partout dans le monde, tout au long de l’année.

Ces problèmes ne sont pas propres à notre secteur, mais BSG s’engage à travailler de pair avec ses clients et à collaborer à la recherche de solutions. Nous avons une équipe de logistique dévouée et très expérimentée qui s’engage à anticiper et à minimiser les perturbations de votre chaîne d’approvisionnement. Au cours du dernier trimestre, nous avons ajouté plusieurs nouveaux transporteurs à notre réseau et nous continuerons de fournir des capacités de fret supplémentaires et d’établir des relations avec de nouveaux transporteurs.

Les relations commerciales sont importantes. Elles le sont plus que jamais. Grâce à ses relations avec les fournisseurs et à son fort volume de distribution, BSG peut obtenir les meilleurs résultats possibles en matière d’expédition dans le marché actuel.

Façons de minimiser les retards et les frais de transport :

  • Prévoyez un délai supplémentaire. Si possible, prévoyez un délai de 72 heures quand vous passez une commande. Prévoir des délais plus longs est la meilleure façon de nous aider à limiter vos frais de transport.
  • Faites-nous part de vos plans. Fournir une prévision des changements majeurs apportés à vos quantités de commandes actuelles nous aidera à assurer une capacité supplémentaire à l’avance. Envisagez également d’augmenter la quantité tampon de vos ingrédients de base.
  • Prévoyez du temps supplémentaire pour les demandes de livraison spéciales. Planifiez du temps supplémentaire pour les demandes de livraison spéciales, comme la livraison avec hayon arrière, sur appel ou par camion porteur.

BSG aimerait tirer parti de son expérience en matière de chaîne d’approvisionnement et de logistique pour aider votre entreprise à naviguer dans les conditions actuelles auxquelles tous les secteurs de l’industrie sont confrontés. Si vous avez des questions sur la réception du fret, le choix des transporteurs, la constance des délais de livraison ou d’autres questions semblables, nous sommes là pour vous aider!

N’hésitez pas à nous parler de la meilleure façon de vous servir!

Contactez notre équipe de logistique directement à BSGCALogistics@bsgcanada.com.

Charges partielles : Le prix des carburants affecte les tarifs des transporteurs

Le prix des carburants a augmenté pendant 11 semaines consécutives. Les volumes de la chaîne d’approvisionnement sont toujours élevés

  • Tout au long des mois de février et mars, le carburant diesel a augmenté au rythme le plus rapide jamais enregistré. En moyenne, le carburant est maintenant 72 % plus dispendieux qu’il y a deux ans. Le carburant est l’un des principaux facteurs qui contribuent aux coûts d’exploitation d’un transporteur.
  • Les propriétaires de petites flottes ont des marges réduites et n’ont pas le pouvoir d’achat de carburant dont disposent les grandes flottes. Ils sont donc plus gravement affectés par la hausse des prix du carburant. À l’heure actuelle, le carburant représente environ 45 % des coûts d’exploitation des petites flottes, ce qui pourrait entraîner une réduction de leur capacité puisque les petites flottes ne sont plus rentables.
  • La majorité des transporteurs de charges partielles profitent de cette période pour augmenter leurs tarifs de 5 % à 9 %. Bien que ces augmentations les aident à réinvestir dans les chauffeurs et l’équipement, elles représentent le double ou le triple de la MTG annuelle que les expéditeurs ont l’habitude de voir.

Charges complètes : Prévisions de volume pour 2022 : Une croissance de 3 à 4 % malgré les tendances négatives

L’inflation et d’autres événements mondiaux n’ont pas ralenti la croissance prévue des charges complètes, mais un ralentissement pourrait se produire

  • À la fin de mars, les volumes enregistrés des charges complètes provenant de la côte ouest ont fait un bond de 32 % puisque les volumes des importations ont continué de grimper après le Nouvel An lunaire.
  • Plusieurs entreprises ont arrêté ou ralenti leurs activités de production et d’approvisionnement en Ukraine et en Russie. Ces perturbations mettront à rude épreuve un marché déjà tendu en raison des volumes supplémentaires sur de nouvelles voies et routes maritimes.
  • Les effets à long terme sont inconnus, mais la demande de charges complètes reste élevée pour l’instant bien qu’elle n’ait pas atteint les sommets que nous avons connus en février et en janvier derniers.

Conteneurs maritimes importés : Les tendances négatives se poursuivent. Peut-on s’attendre à un retour à la normale en 2024?

La hausse des prix du carburant, les sanctions et la COVID ont toujours une incidence sur la capacité et les délais de transit, mais il y a des raisons d’être optimistes

Au cours des quatre premiers mois de 2022, nous avons connu une succession d’éclosions de la COVID et de confinements, puis une guerre a été déclenchée en Europe de l’Est. Chez BSG, nous suivons les nouvelles de près et gardons dans nos pensées les personnes touchées par ces circonstances tragiques.

Au-delà de la tragédie humaine, la chaîne d’approvisionnement à l’échelle mondiale n’est pas à l’abri des effets de ces événements, auxquels viennent s’ajouter d’autres événements survenus au début de 2022, notamment une grève ferroviaire, la suspension des services dans certains ports et le maintien des frais supplémentaires imposés par les compagnies de navigation.

Nous n’avons aucune raison de croire que nous sommes au bout de nos peines, même s’il est possible d’entrevoir des signes d’améliorations. En effet, les importateurs ont amélioré leur planification, les médias informent le public, l’administration Biden fait pression pour élargir le pouvoir dont dispose la Federal Maritime Commission et les grands ports maritimes investissent dans les infrastructures.

BSG prévoit devoir continuer de composer avec des tendances négatives dans un avenir immédiat, mais croit que le service commencera à revenir à la normale et que les coûts plafonneront en 2024. L’équipe de logistique de BSG continue d’aider ses clients des façons suivantes :

  • Réduire les coûts de manière agressive là où elle le peut
  • S’associer aux bons expéditeurs en utilisant le bon service de priorisation des compagnies de transport maritime
  • Monitorer continuellement les pressions internes et externes exercées sur notre chaîne d’approvisionnement en particulier
  • Intégrer les délais d’exécution du marché dans notre processus d’approvisionnement afin de garantir des stocks suffisants en inventaire
  • Une équipe interne chargée du suivi des conteneurs fait rapport de la situation à des intervenants internes et externes de manière proactive
  • Faire la mise en œuvre d’itinéraires alternatifs de faisant preuve de créativité et de proactivité pour nos activités d’importation, pour assurer des plans d’urgence
  • Investir dans de nouvelles technologies afin d’améliorer notre visibilité sur une chaîne d’approvisionnement complexe

Nous vous sommes reconnaissants de votre patience et votre compréhension pendant que nous continuons d’explorer les questions de logistique qui touchent l’économie mondiale.